sous les sunlights

Il faut préserver la très belle dynamique populaire de la campagne présidentielle de la FI et de l’Union Populaire, je pense notamment à la mobilisation des jeunes et des quartiers populaires, mais aussi à toutes les personnes qui ont réalisé que Jean-Luc Mélenchon n’est pas seulement un  « tribun », mais aussi que c’est un penseur qui articule et développe une vision positive tournée vers le futur, une pensée qui parle aux gens qui se préoccupent du long terme…

Pour cela, peut-être faudrait-il ne pas reproduire les erreurs qui ont fait fuir tant et tant de personnes qui, à un moment donné de leur existence, jeunes ou moins jeunes, ont un jour franchi le seuil d’un groupe, d’un mouvement, pour se lancer, pour rejoindre, et peut-être prendre la suite…

« …la façon dont nous construisons nos victoires espérées, le parcours, les moyens utilisés, sont aussi importants que le but visé. »

Las, les blessures de l’élimination du candidat de l’Union Populaire au premier tour de l’élection présidentielle n’ayant même pas commencé à cicatriser, à Lyon, les mouvements opportunistes de LYEC (Lyon en Commun), fidèles à la méthode instituée par leur mentor, à savoir Nathalie Perrin-Gilbert1, décident tant que c’est encore chaud, de tirer les bénéfices des très bons scores de Jean-Luc Mélenchon sur Lyon.

D’un côté, la cheffe de file de la FI sur la 1ère circonscription de Lyon, qui est loin de faire l’unanimité sur sa personne, en tant que potentielle candidate aux législatives, comme à son habitude passe devant tout le monde en se précipitant pour offrir son buste à écharpe tricolore à la presse. Au micro du journal  « L’Arrière cour » Aurélie Gries réalise un coup double : profitant des sunlights encore allumés sur la campagne FI et plus largement sur l’UP, elle s’arroge le droit de répondre directement une fin de non recevoir à Bruno Bernard alors que celui-ci évoque une ouverture pour les législatives. Et par la même, elle en profite pour se positionner comme LA candidate aux législatives sur la 1ère circonscription de Lyon, alors même que les candidat.e.s n’ont pas encore été investi.e.s

15/04/22 : Aurélie Gries m’a fait savoir depuis cette note qu’elle a demandé un rectificatif au journal qui a reformulé. Rien sur le fait qu’elle répond à la question en tant qu’élue insoumise ou UP alors qu’elle est élue d’un mouvement qui n’a pas soutenu la candidature de JLM, ni de précision sur la fait quelle n’est pas -encore – candidate…

 « Ces événements nous dépassent, feignons d’en être les auteurs »

De son côté, l’inénarrable Mathieu Azcué publie très opportunément à coté des résultats de Jean-Luc Mélenchon sur Lyon sur Facebook, un commentaire trompeur — racoleur ? — pour annoncer, l’air de rien, à tout le réseau des gens qui pourraient se réjouir des résultats du candidat de la FI sur Lyon et qui voudraient rejoindre la dynamique, à rejoindre non pas la FI, non pas même l’UP, mais la plateforme de… Lyon en Commun (LYEC) qui rien que ça serait rien que moins à l’origine de ce résultat. LYEC est le mouvement créé pour la campagne municipales et Métropolitaine à Lyon, et qui a été à l’origine d’une quasi implosion de la FI sur Lyon. Ainsi, alors que de nombreuses personnes cherchent à rejoindre2 un mouvement qui les a séduit par la qualité de ses propos et de son projet pour le futur, il leur propose de venir sur un réseau sous son contrôle… Une tromperie pure et simple, tant vis-à-vis de la FI et de l’UP, mais aussi vis-à-vis de ces potentiels et futurs militants.

Depuis la campagne des municipales, ces deux opportunistes ont réussi, par ces pratiques systématiques, à exaspérer la majeure partie des militants FI de Lyon, qui ont alerté à plusieurs reprises le national qui n’en a cure, ce dernier préférant des négociations et des bidouillages au mépris de l’investissement colossal des militants des différents groupes FI et maintenant Union Populaire de Lyon.

Ces deux comparses, dont beaucoup se demandent bien en quoi ils ont contribué aux actions et aux travaux de la FI sur Lyon à part avoir réseauté pour être sur des positions éligibles, organisent des événements pour la plupart quasi fictifs, des actions de communication plus souvent virtuelles que réelles, ou juste assez pour faire une photo à publier sur les réseaux, mais se sont fait les champions de la précipitation pour être sur la photo des événements et actions organisés par les militants FI Lyonnais… Que par ailleurs ils méprisent ou tentent de contrôler.

Pas sûr que de voir ce type de personnages, connus pour ces comportements systématiques, propulsés à l’Assemblée Nationale, serait faire honneur à la magnifique campagne de Jean-Luc Mélenchon et à la très belle ouverture de l’Union Populaire, tant au niveau national que local.

un autre monde est possible

Il y a bien trop d’urgences, climatiques, écologiques, sociales, féministesintersectionnelles:
Face au totalitarisme du capitalisme autoritaire, la biodiversité s’effondre, la planète s’embrase, les pollutions s’insinuent dans toutes les composantes biologiques de la vie, nous continuons à piller la planète et les autres peuples, les autres cultures, nous faisons face à une explosion d’inégalités — en France près de 10 M de personnes vivent en dessous du seuil de pauvreté, et par millions des hommes, des femmes et des enfants doivent recourir à l’aide alimentaire.

Nous devons continuer de travailler collectivement, pour nous toutes et tous, pour la vie, pour l’avenir… Dans un mouvement et un temps aussi important, il ne peut pas y avoir de place pour des comportements opportunistes d’arrivistes seulement préoccupés par leur carrière politique.

Je reviendrai une autre fois sur les bidouillages réseau de ces deux comparses qui ont continué à mettre le feu chez les militants de la France Insoumise sur Lyon et sa Métropole dans d’autres articles…

Notes :
1 Nathalie Perrin-Gilbert, qui est aussi la protectrice de nos comparses, s’est illustrée en pratiquant la méthode en annonçant sa candidature sans que personne au niveau local n’ai eu son mot à dire…
2 Pour rejoindre l’Union Populaire, le plus simple est d’aller sur l’Action Populaire, chercher un groupe à côté de chez soi, et s’il n’existe pas, en créer un :-)

M.à.j 15/04/2022

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.