à mes ami.e.s et copines de luttes

Ce soir, une fois n’est pas coutume, je profite de l’occasion du temps gagné par le ralentissement forcé, par la neige, de nos flux infernaux, neige que je remercie donc, pour dire à mes amis, d’ici ou d’ailleurs, de cette vie ou des précédentes, qui sont dans leur montagne ou leur île lointaine, dans leur cité d’ici ou dans leur yourte d’ailleurs, que je pense à elles, à eux, que je les aime, qu’ils me manquent parfois, souvent, et que mon silence n’est en rien un oubli…

À mes camarades de combats, de galères et de petites victoires, je dis que je suis heureux et fier de la confiance qu’ils me font, et de ce que l’on a fait même si nous n’avons pas gagné, même si nous ne gagnons pas.

Comme pour un voyage, la façon dont nous construisons nos victoires espérées, le parcours, les moyens utilisés, sont aussi important que le but visé. J’ai croisé ces dernières années des rouges, des jaunes et des verts qui m’ont rendu la fierté d’être un homme, d’être un humain, et ce n’est pas rien dans ce monde qui a perdu la raison.

Gilets Jaunes, Alternatiba ANV Rhône, Fakir Lyon… N’oublions pas pourquoi nous nous battons.

À vous toutes et tous, je vous remercie, je vous aime. À très bientôt.

https://www.facebook.com/pagano.stephane/posts/10220284790607123

refaire en commun

Conférence de Stéphane Pagano dans le cadre du Cycle Effondré-es #2, organisé par le Théâtre du Bruit, conférence le vendredi 11 octobre 2019 aux Clameurs à Lyon

Thème de la conférence
Pourquoi détruisons-nous, en pleine connaissance de cause, notre écosystème écologique et social ? Sous couvert de « liberté », une doctrine contre-historique déconstruit les règles instituées pour ne plus reproduire ce qui mène toujours à la dévastation.

Là où nous consentions à restreindre notre souveraineté individuelle pour du commun, nous devrions n’être que des « particules contractantes », cherchant « à optimiser nos utilités », un modèle ou tout devient « capital ». La solution à l’autodestruction ne passe-t-elle pas, justement, pour refaire société, par refaire, de la politique ?

  • Refaire en commun, Stéphane Pagano
  • Refaire en commun, Stéphane Pagano
  • Refaire en commun, Stéphane Pagano

Partenaires de l’événement : Les Halles du FaubourgAquarium ciné-caféLibrairie L’Esprit LivreMaison de l’Ecologie LyonLes Clameurs, bar fédératifLibrairie Terre Des LivresMJC MonplaisirLibrairie La GryffeLe Shalala – Bar à SpectaclesChromatique et Le Croiseur

réflexions concertées des actions possibles

Soirée d’ouverture du Cycle Effondré-es #2, organisé par le Théâtre du Bruit

Rencontre avec Vincent Verzat (Partager c’est Sympa), Corinne Morel-Darleux et Stéphane Pagano, animée par Yann Faure, aux Halles du Faubourg à Lyon

La diffusion des connaissances sur l’effondrement s’accompagne d’un sentiment d’effroi, voire de sidération. Sans jeter d’illusions par un espoir galvanisant, réfléchissons avec le public sur les « nous » possibles, sur le « faire » dès maintenant, avec de vrais impacts, en posant quelques pierres entre compromis, paradoxes et radicalité.

Partenaires de l’événement : Les Halles du FaubourgAquarium ciné-caféLibrairie L’Esprit LivreMaison de l’Ecologie LyonLes Clameurs, bar fédératifLibrairie Terre Des LivresMJC MonplaisirLibrairie La GryffeLe Shalala – Bar à SpectaclesChromatique et Le Croiseur

ni oubli ni pardon

A 2mn36 dans cette vidéo, Gérard Angel demande à Bruno Bonnell (député LREM de Villeurbanne ) si lors de l’affaire #Benalla la “réaction de beaucoup de gens qui subissaient mais ne disaient rien, ont eu le sentiment que pour le président de la république, tout ce qui touchait sa propre personne était sacré et qu’on ne pouvait rien faire. L’affaire Benalla il l’a protégé” , puis il enchaine sur Ferrand etc etc. Réponse de Bruno Bonnell : ” pour faire le bilan de Benalla : qui VA SE RAPPELER DE L’AFFAIRE BENALLA ?

MOI !
– Ratonage de manifestants,
– Mensonge sous serment,
– Dissimulation de preuve
etc etc etc etc #NiOubliNiPardon

une Europe de l’union des peuples

Quand le mythe de “l’Europe qui protège de la guerre par l’Union des peuples” se confronte a la réalité de son modèle économique inique au service du capital mondialisé… l’UE des technocrates libéraux pour une mondialisation ultra libérale nous prépare un avenir sombre et brun…

Nos “élites” pseudo progressistes viendront elle une fois de plus nous chercher pour “sauver la démocratie” en 2022, de leurs incuries ou vont elles finalement révéler leurs vrais intérêts en s’accommodant de dirigeants forts pourvus qu’ils préservent les intérêts des affaires, à l’instar de Trump, Bolsonaro… Marion a un boulevard devant elle et se sont les ravis du libéralisme triomphant qui nous sermonnent dans nos médias et a l’Assemblée sur nos demandes de justice et d’un modèle économique respectueux de la planète et des humains, qui lui déroulent un tapis rouge…

Note importante : La vidéo originale “L’Allemagne peut-elle plonger l’Europe dans la crise ? – 28 minutes – ARTELa poussée de l’extrême droite inquiète en Allemagne. Au lendemain des scrutins régionaux…” a été supprimée :-/ par Arte.

Je met ici du coup une vidéo de remplacement

#sortonslallemagne #lesgensoulargent #relocalisonsleconomie

avec ou sans biodiversité

Gilles Bœuf. Réecoutez ses cours au collège de France.

“L’effondrement de la biodiversité est beaucoup plus rapide que ce que nous avions imaginé : d’une prévision de 200 ans nous sommes passé à 40 ans ! Notamment pour la fonte des grands glaciers continentaux. […] aujourd’hui il n’y a plus de rhinocéros en Zambie.

trop radical

Il parait que ce que je dis est trop “radical” vis à vis de la classe moyenne qui s’en sort pas mal et qui préfère s’occuper de son petit confort en poursuivant le nihilisme du PS, avec Macron, au détriment de TOUT le reste de la population, de la planète…

Ben allez lire ça :
https://silva-rerum.net/2009/10/16/als-sie-mich-holten-gab-es-keinen-mehr-der-protestieren-konnte-2/

Re : sécurité, santé, solidarité : la sociale

2 ans… Pas faute d’avoir pris le temps d’expliquer. Il y a encore des gens pour trouver que “La sécu” c’est un truc “has been”. Plus de 15 000 ans d’humanité luttant contre la précarité de la condition humaine, pour parvenir à créer il y a 70 ans à peine un système ultime de lutte contre la pauvreté et surtout, la précarité et tous les “risques” majeurs de la vie (pauvreté, vieillesse, santé, maternité, chômage…), il n’y a pas plus moderne et civilisé comme concept. C’était sans compter les libéraux et leurs services marketing, leurs “spin doctors” et leurs sophistiques.